Savoir-faire

A travers ses modèles, Duvelleroy fait vivre deux types de savoir-faire :
La fabrication en petites séries en Espagne et la Haute Façon Française.

plissage-eventail-citron-vert

Eventails de mode

La maison Duvelleroy confie la fabrication en petites séries de ses éventails de mode à une entreprise familiale partenaire, située dans la région de Valence, berceau de l’éventaillerie espagnole. Les feuilles de coton sont apprêtées, plissées et montées à la main sur des montures en bois de diverses essences.

Eventails de luxe - Savoir-faire couture

Depuis 2010, à travers son partenariat avec l’éventailliste Frédérick Gay et des artisans d’art d’exception, la Maison Duvelleroy fait revivre à travers ses éventails Couture certains des savoir-faire qui faisaient la spécificité de la Maison originelle.

Le plissage à froid

Cette technique améliorée par Jean-Pierre Duvelleroy au XIXème permet de plisser tous types de tissus (tulles, dentelles, soies) en préservant une vraie légèreté. Chaque feuille est apprêtée, puis placée entre la partie haute et basse du moule afin d’être plissée.

La broderie et l'ennoblissement

Grâce à cette technique de plissage à froid, la maison originelle Duvelleroy pouvait présenter des éventails aux feuilles extrêmement travaillées : rebrodées de sequins avec des motifs comme le « Point de Hongrie » ou de style « Napoléon III ». Quand les éventails étaient intégralement couverts de sequins, on les appelait les éventails « armure ».
montage-eventail

Eventails de luxe - Le travail de la plume

La Maison originelle Duvelleroy était reconnue pour son travail particulier de la plume. Trois grandes spécialités émergent au XIXe et sont ressuscitées à partir de 2010 en partenariat avec l’artisan éventailliste Frédérick Gay :

La plume « duveteuse »

Les éventails volumineux, le plus souvent en Autruche, comme les « Pleureuses », dont l’effet est accentué par des « ajouts » de plumes barbe à barbe, comme des extensions de cheveux.

Plumes stylisées / asymétriques

La maison originelle Duvelleroy développe des formes audacieuses en plumes asymétriques ou très stylisées, reprises dans les créations contemporaines. Ici, la forme et le graphisme naturels de la plume donnent tout naturellement la ligne de l’éventail.

La marqueterie de plumes

Sur une base de plumes d’autruches dites « couteaux », l’artisan sélectionne unes à unes des plumes de faisan, de paon ou d’une autre espèce d’oiseau et les positionne de manière à recréer un plumage de créature.

Les éventails trophées ou oiseau

Recréant un oiseau aux ailes déployées, ces éventails objets de curiosité étaient pensés comme un hommage à chaque espèce : pigeon de Nicobar, Ara, Mouette, Chouette effraie ont été immortalisés par Duvelleroy au début du XXe, et sont détenus par des musées ou collectionneurs.
Updating…
  • Votre panier est vide.